Historique


Les
Voconces, peuplade celto-ligure, occupaient les territoires situés au
nord de la Durance, entre les plaines du Rhône et les Alpes.

Elle était composée de diverses tribus dont l’une, les Cadienses, se
trouvait à cheval sur la rivière l’Eygues, depuis Mirabel jusqu’à Ste
Cécile. St Maurice faisait partie de cette tribu et à l’époque, ne
s’appelait pas encore Saint-Maurice mais « Bosquetum » (le Bouchet).

Les Romains installent, en 35 avant J.C, les vétérans de la 2ème
légion Gallicia à Orange et de ce fait contribuent activement à la
romanisation de tout le territoire adjacent – y compris St Maurice.

La vigne et l’olivier gagnent alors sur les bois et le vin des Voconces acquiert – déjà – une grande réputation!

La féodalité instaurée, les Mévouillons deviennent les premiers seigneurs connus de Saint-Maurice.

C’est aussi l’époque où les chevaliers de St-Jean de Jérusalem construisent « le Château » et y développent l’hôpital qui sera transformé en résidence des seigneurs de Saint-Maurice connu aujourd’hui sous la dénomination Château Sainte Anne. La tour des hospitaliers de Saint Jean s’intègre dans ce bâtiment qui surplombe le village.

En 1333/34, le Seigneur Guigues « ou Guy », baron de Montauban, accorde à Saint-Maurice sa charte de franchise que complètera son frère
Humbert en 1334.

Dès la fin du XIVème siècle, les guerres de religion vont sporadiquement secouer Saint-Maurice.

Lors des deux grandes guerres du XXème siècle, Saint-Maurice a payé un lourd tribu, 23 de ses enfants sont morts pour la France. Deux monuments honorent leurs mémoires l’un érigé en 1923 place de la Mairie l’autre sur les bords de l’Eygues érigé dans les années 50.

Notre village au XIXème siècle s’est développé, on y recensait une coutellerie, une filature de soie, un moulin à huile, quatre épiceries, une droguerie, deux bistrots, une boulangerie, un dépôt de pain, un marché hebdomadaire.

Parallèlement au début du XXème siècle l’olivier triomphera mais après les gels de 1929 et 1956, la vigne prendra la première place. Aujourd’hui, omni-présente, constamment à l’assaut des coteaux,
la vigne s’étale à travers tout le paysage. Mais que d’efforts, de patience, d’apprentissages, d’adaptations et
surtout de discipline dans l’application de règles strictes, pour mériter l’appellation « Côtes du
Rhône » et « Village St Maurice ». Saint-Maurice, Le bonheur est dans les vignes.

Plus que dauphinois, nous sommes Provençaux. Par notre langue
vernaculaire d’abord qui plaît tant à l’oreille des gens d’ailleurs.
Par notre situation géographique entre provence et dauphiné au coeur de la Drôme provençale. Enfin par la tranquillité qui règne chez
nous, le frais de « notre platane » et l’harmonie de notre fontaine
monumentale et sa halle couverte.

Aujourd’hui, le dévoloppement du village se diversifie, nous vous invitons à consulter notre site plus en détail pour y découvrir tout le dynamisme d’un village qui enrichit de son histoire se développe dans la modernité. 

 

Qu’attendez vous, lecteurs, pour profiter de l’aubaine et nous venir visiter ?

Vous verrez pétrir et cuire votre pain au four du boulanger, vous
trouverez tout pour votre alimentation à
l’épicerie familiale, la biscuiterie de provence et son magasin d’usine vous attendent, les brocanteurs vous raviront, les
nombreux artisans – et les artistes peintres – seront à votre service
tout comme les infirmiers ou le médecin… Quant à nos vins, le bouche
à oreille leur a rendu une merveilleuse réputation.

Mais venez vite ! En juillet les festivals commencent et ne sont qu’à quelques encablures, tout comme la mer et la montagne.

Avignon, Orange, Grignan, Vaison… et quelques autres.

Notre camping communal ombragé, réputé pour sa convivialité et l’excellence de son accueil vous satisfera. Notre vaste horizon,
si reposant à l’œil et l’esprit, sur lequel veille bonassement le
Ventoux. Nos tennis, nos jeux de boules, la
traditionnelle fête votive, nos promenades en terrain plat pour les
uns, en terrain plus accidenté pour les autres, la fraîcheur de nos
bords de rivières, vous enchanteront de cent manières différentes.

ALORS, VOTRE VENUE, C’EST POUR QUAND ?

 

Informez-vous sur notre commune également sur Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Maurice-sur-Eygues